Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 10:26

 

Voici le dernier article concernant Gilbert Stevenot , mais bien avant le mot fin il a encore beaucoup à nous raconter ............

 

Gilbert le 6 mai 1944 , une date qui restera à jamais gravée dans votre mémoire ?

 

<<.......Le 6 mai le Général Bradley est à l'hôtel Furstenhof à Weimar et à 4 A.M il reçoit un appel du Général Eisenhower qui lui relate que tout est terminé . A TWX IS ON THE WAY . Jodel avait signé pour l'armée allemande et Friedeburg pour la marine la capitulation de l'Allemagne à Reims . A son tour Bradley lance le message à Patton à Regensberg. La Capitulation était effective le 8 mai 1945 à minuit . C'était D.DAY + 335 jours....Bradley regardait sa carte et constatait qu'il avait 43 divisions sous son commandement alors que le 1er août  il  n'en n'avait que 21. Je ne me souviens plus de la date exacte, mais très vite le 12th Army Group était dissous et j'étais transféré au 6000 HQ Sp Troops USFET Etat-Major de l'US Airforce et continuait mes fonctions au Billeting Office. J'allais encore poursuivre mon  extraordinaire aventure pendant presque deux ans....>>

 

 Gilbert racontez-nous les deux années qui suivent la capitulation de l'Allemagne ?

 

<<........Notre travail de réquisitions était un travail ingrat, mais nous avions de larges compensations en nous retrouvant le soir au bar des officiers avec les amis et surtout en compagnie de mon grand ami le Cpt William Brooks qui ne buvait que du cointreau plus que de raison et souvent. Je devais le reconduire dans une maison particulière de la Taunustrasse qu'il partageait avec d'autres officiers et qui devait appartenir à un certain Docteur Goering . La plaque en cuivre était toujours apposée sur l'immeuble et j'en avis pris une photo que j'ai perdue avec bien d'autres. J'ai tenté de savoir s'il était apparenté au commandant de la Luftwaffe mais d'après les renseignements que j'ai pu obtenir il devait être un cousin . Bien que Bill demeurait à moins de 200 mètres il n'était pas le premier au bureau et j'allais à sa rencontre et très souvent il se gargarisait avec de l'eau salée , c'était sa façon à lui de se remettre des abus de la veille. c'était un très beau quartier où se trouvait l'hôtel Rose qui était le plus luxueux de la ville et qui était le restaurant des officiers supérieurs , il faisait face à un très beau parc qui conduisait aux Kaiser Brunnen sources thermales chaudes qui alimentaient les hôtels du centre-ville. Les baignoires des établissements étaient brunies par les eaux ferrugineuses . C'etait une des villes les plus chaudes d'Allemagne et la T° moyenne en hiver est d'environ dix degrés . Au printemps nous allions baigner dans la splendide piscine de Neroberg. C'est aussi dans la fôret qui l'entoure que nous allions très souvent faire de l'équitation avec les chevaux du Tattersall qui était situé à 200 mètres de notre bureau. Les cinémas, théatre, le casino, le Kurhaus, le Neroberbahn étaient des lieux fort fréquentés où nous nous rendions de temps à autre . Nous allions souvent à Heidelberg ville universitaire sur le Neckar où le vieux château juché sur la colinne contient dans le sous-sol le plus grand tonneau à vin au monde. La salle de danse aménagée au-dessus nous faisait rêver aux soirées bachyques qui s'y déroulaient jadis .

En bref nous étions dans une des plus belles villes d'Allemagne où les touristes payaient très cher pour y séjourner , j'y ai vécu les plus belles années de ma vie avec mes grands amis américains et ce n'est pas sans une réelle nostalgie d'évoquer ces grands moments de plaisir......>>

 

Gilbert racontez nous les années d'après guerre , vos voyages , vos amis etc....?

 

<<.......Je suis retourné plusieurs fois  en Allemagne et assez curieusement je constatais un grand changement. Mon souvenir du passé était différent au point que mon hôtel n'était plus du bon côté . Et pourtant je la connaissais bien la Markstrasse  qui menait au rathaus complètement détruit que je voyais de ma chambre. Lors de mon premier retour en 1950 je suis allé revoir mon Eden , et ma première visite me conduisait à l'Einhorn hôtel pour rencontrer les propriétaires Mme Gehrart et sa fille dont le mari était mort en Russie . Irène était à la réception et ce fut pour elle un grand plaisir de la revoir . Vous êtes le bienvenu heer Steve et j'espère que vous resterez quelques jours avec nous . On a parlé souvent de vous et de votre gentillesse à notre égard durant votre séjour. Vous aviez requisitionné l'hôtel pour l'armée mais en fait cela nous arrangeait bien avec tous les civils sinistrés qui nous créaient bien des soucis avec les enfants qui faisaient désordre. Avec les officiers américains notre établissement redevenait un hôtel et avec l'armée nous étions bien payés alors qu'avec la ville nous avons eu beaucoup de déboires. Alors elle me dit que la maman avait subit l'abaltion des deux jambes et nous avons rejoint la partie privée que je connaissais bien , vu que l'escalier de service me menait parfois à ma chambre pour des raisons particulières.....Je renouais avec la langue allemande et la maman était très heureuse de me revoir . L'hôtel fonctionnait toujours et j'ai retrouvé ma chambre n) 35 que j'avais occupé et partagé avec un Lt interprète francais Jean Cheminot de Verdun qui avait rejoint comme moi l'armée américaine . C'était une chambre double séparée par un petit couloir menant à la salle de bains . nous avions orné nos chambre avec des grands drapeaux à croix gammées éclairés par un spot. La chambre 34 était occupée par le Lt Freddy Harf qui écoutait souvent radio Luxembourg. Et en voulant en savoir d'avantages je lui avais demandé le pourquoi. Il m'avait alors expliqué qu'il était d'origine juive et que ses parents avaient choisi de quitter Luxembourg pour les States.

Sa famille avait échappé aux camps de concentration et à la mort. nous sommes devenus de grands amis et nous parlions toujours français entre-nous du moins car nous avions des amis communs. A la chambre n°1 , c'était le Capt Lloyd W Vanderman dont j'ignorais sa fonction, et un jour agréable surprise , alors que j'etais au téléphone avec le Lt Jean-Marie Duru chauffeur d'un Général français en poste à Mayence , le Capt m'a interpellé en me disant que je parlais bien francais. Je lui relatais que j'étais d'Arlon et il me dit qu'il connaissait bien la région et que sa fiancée habitait Habay-la-Neuve. je me resituais alors plus près en lui relatant que j'étais de Tintigny-sur-Semois. Assez surprenant de rencontrer deux amis américains qui connaissaient mon village . Lloyd Vanderman m'apprenait qu'il était météorologiste au quartier général de l' Air Force et cette rencontre allait devenir une réelle amitié qui allait durer pendant 54 ans. Mon ami Lloyd termine sa carrière au rang de Colonel et les visites alternées au-dela de l'océan ont été des  merveilleuses rencontres. En décembre 1997 il m'envoyait une revue de la Thor"s Legion American Meteorlogist Association de Boston relatant qu'il avait dressé le bulletin du temps le 23 décembre 1944 qu'il communiquait aux généraux Sam Anderson à St Germain France et Hoyt Vanderberg à Luxembourg . Le retour du beau temps allait renverser le cours de la Bataille des Ardennes . Son fils aîné Guy né à habay était Colonel Air Force et était en Espagne puis en Italie pendant la guerre du Golfe et responsable de la maintenance des avions invisibles Nighthawks . Kris son 2eme fils  était candidat sénateur en Pensylvanie mais a échoué de peu face à un sénatuer dans un état où les démocrates sont majoritaires. La maman Ghislaine reste toujours mon amie fidèle depuis 65 ans........>>

 

187486 1033305577 7270218 n

 Gilbert Stevenot ...au jour d'aujourd'hui (c) G.S

 

En guise de conclusion , je remercie chaleureusement Monsieur Gilbert Stevenot de m'avoir accordé sa confiance afin de me permettre de relater son histoire .

Merci Steve..............Claude

 

 

Sans-titre-copie-1.jpg

 

 

 

 (c) G.Stevenot , C Timmermans

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Timmermans - dans temoignages
commenter cet article

commentaires

eric remy 31/03/2012 12:49

Une bien bonne personne ce STEVE... Nous nous connaissons, c'est un ami... Cdlt.

Claude Timmermans 02/04/2012 16:15



je suis au courant , Steve est ce que j'appel un Grand Monsieur



Pascal du 38 27/08/2011 22:40


Merci pour cette incroyable épopée, et un grand merci à Mr Stevenot. @ bientôt


Claude Timmermans 31/08/2011 12:04



Merci a toi aussi Pascal pour ta fidélité à Remember1944 .


Et un tres grand merci de la part  Gilbert (Steve) Stevenot



Jean-Claude 20/08/2011 19:53


Slt Claude fin de l'histoire hélas un parcour à attiré le plus grand respect de ce petit belge bien de chez nous et sur ce témoinage de votre vécu encore merci Monsieur Stevenot et à mon amis
Claude pour la publication de celui ci .
A d'autres récits.........................surement et dans l'attente bien à toi J-C.


Claude Timmermans 31/08/2011 12:08



Merci J-C , merci pour Gilbert ......



Présentation

  • : Remember 1944, le blog de Claude Timmermans
  • Remember 1944,   le blog de  Claude Timmermans
  • : le temps passe et la mémoire s'efface n'oublions jamais ....
  • Contact

Recherche

Pages

Bibliotheque