Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 11:04

  Nous avions quitté Jim en Septembre 44 , un mois plus tard le 17 Novembre 1944 , le 505 th Pir quitte la Hollande pour se reposer au Camp Suippe dans le département de La Marne .

 

 

pocket.gif<< Je me souviens bien que cette caserne n'avait pas de lits , on couchait dans le foin avec les puces ! C'était comme des longs salons , juste un office pour s'occuper des affaires de la compagnie . Vu que j'étais secrétaire au QG de la compagnie , c'est là que je passais la majorité de la journée >> ....................

Durant cette période , Jim ne recevra pas de permission pour Paris , Bruxelles ou l'Angleterre . Il est un des seul à parler le français , il accompagnera souvent les officiers pour leurs visites à Paris en vue d'effectuer des achats et des rencontres galantes . Il leur servira d'interprète auprès des jeunes dames .

<< Ils me laissaient pour finir leurs affaires , je me demande souvent combien ça leur a coûté ? Parfois ils restaient le week-end , j'étais alors libre de visiter Paris >>................

Jim sait que malheureusement La guerre est loin d'être terminée , le chemin étant encore long avant d'atteindre le coeur de l'Allemagne .

<< Je pensais que notre division resterait longtemps en repos , j'étais loin de croire que nous allions retourner au combat si rapidement >> ..........................

Le 18 decembre 1944 à 9 h 00 , les paras reçurent leurs ordres :

" The regiment was in Suippes where the was a well-organized scramble to put together all of the winter-type clothing each paratrooper could find and to drew crew-served weapons and ammunition , personal combat loads , and on day's each of the K and D rations " .

( le régiment était bien organisé les hommes devaient rassembler des vêtements d'hiver et des rations K et d . Ils devaient aussi rassembler tout leur matériel)

<< J'ai emballé mes affaires , mes lettres , quelques souvenirs et un drapeau nazi trouvé dans une cave . je ne les ai jamais retrouvés >> .........................

Jim sait a ce moment qu'il va devoir se battre , un étrange sentiment l'envahi .

<< je pensais ....nous allons devoir nous battre , blesser et même tuer !!!!! J'ai fait ce que je devais faire pour survivre , mais c'est ma foi en Dieu qui m a soutenue >>..................

Il est minuit le 18 decembre 1944  ,après une très longue et éprouvante journée Jim arrive avec la compagnie A du 505 th à Werbomont .

<< Le secteur était très calme , mais au loin on entendait le bruit des combats et on voyait les éclats de lumière , aucun doute nous étions au milieu de combats très durs !!!!!

Je me suis dit à ce moment......... courage vieux chien , tu es encore au combat >>...........

 

james3.JPG 

(photo de Jim Lemaire)

Le régiment de Jim doit prendre position vers l'Est pour supporter les compagnies qui se replient et le 19 Decembre 1944  Jim et la compagnie A quitte Werbomont pour prendre position le long de la Salm .

Il est environ midi quand la compagnie A du 505th arrive à basse-Bodeux et toute l' après-midi et une grande partie de la nuit il marche en direction de Grand-Halleux .

<< A Grand-Halleux , je logeais en compagnie d'un radio et de 4 ou 5 hommes dans la maison de Mr et Mme Lambert - Ducomble . Mme Ducomble dont le mari était prisonnier en Allemagne nous a acceuilli chaleureusement . j'ai eu la chance de la revoir en 1994 et 1998 >> ........

  

james-1.JPG

 

Un radio , Mme Lambert et Jim ( photo de Jim Lemaire ) 

 

Jusqu'au 23 décembre 1944 la situation est calme à Grand-Halleux . Le 24 Décembre le 505th reçoit l'ordre de se replier , les allemands approchent en grand nombre , trop pour que le seul 505th les arrête .

<< Nous sommes retournés à Basse-Bodeux en réserve , mais je  sais que des hommes sont restés pour tenir la ligne jusqu'au dernier moment . Ils ont abandonnés leurs équipements pour éviter d'être faits prisonniers . Quand j'ai reçu par radio l'ordre de se replier j'étais occupé à cuire un lapin , j'ai fini de le cuire et je l'ai mangé plus tard .

Mme lambert a aussi été evacuée je l'ai accompagné jusqu'au camion . Tout le village fût evacué ce jour -là . J'ai aussi conduit une dame qui habitait sur la route St Robert à Grand-Halleux puis nous avons reçu l'ordre d'accompagner  tout le village au château de Farnières >>..............

 

scan0008

 Photo des retrouvailles 50 ans après (Photos de J lemaire)

 

 C'était la nuit de Noël  , Jim a beaucoup de souvenirs de cette nuit .

<< Il faisait très froid , mes pensées allaient vers ma famille  , nous étions très croyants et il n'y avait pas un membre de la famille qui ne chantait " Minuit Chrétien". J'ai eu  aussi des pensées pour l'ennemi qui nous avait mis dans cette terrible situation >>.......

Le 3 janvier 1945 , le 505th reprend l'offensive , objectif la Salm

<< Mon opinion sur les ordres .....quelle folie , je pensais parfois que les officiers perdaient la tête >>................

Les nuits du 3 au 5 Janvier 1945 seront très difficiles pour le régiment il faisait très froid .

<< Je croyais que mes pieds étaient gelés , j'en souffre toujours , nous étions obligés de sortir des foxholes pour sautiller pour ne pas geler >>...........

Le 5 janvier 1945 dans l'après-midi le Regiment du 505th se déplace en direction des premières lignes et dans le secteur de la Compagnie A il y a énormément de bombardements.

<< Arrivés à Arbrefontaine , on a eu la chance de trouver des maisons et des granges pour se mettre a l'abri . J'étais dans la maison Baiwir , installé dans la cave avec les propriétaires et leurs enfants . Comme je parlais le français nous avons su parler , aujourd'hui encore je correspond avec eux >>....................

 

scan0012

 photo des caves de la maison Baiwir ( J.Lemaire)

 

scan0003

 retour de Jim Lemaire 50 ans plus tard . (J.Lemaire)

 

Le  lendemain matin Jim quitte la maison Baiwir

<< La maison était détruite et ces pauvres gens étaient dans la misère. j'ai quitté la maison le coeur gros de voir ces gens si malheureux . Conséquence d'un idiot et d'un régime qui voulait asservir les peuples pour s'agrandir >>.....................

Jim ne le sait pas encore mais le 6 Janvier 1945 sa vie sera marquée à jamais , il apprend que son ami G Sonnenburg  à été tué à Trois-Ponts et se dit peut être qu'aujourd'hui ce sera lui.........................................

 

A suivre......................................................

 

 

 

 

 

 

 

Nb :  les commentaires de Jim  sont restitués le plus fidèlement possible

 

 

 

 

 

 

 

 

 Merci a Xavier Van Daele pour son aimable collaboration

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Timmermans - dans temoignages
commenter cet article

commentaires

roger 17/04/2010 21:35


J'ai eu les larmes aux yeux en lisant cette partie qui s'est déroulée à 2 pas de mon domicile. Je connais les lieux et je n'en reviens pas de la violence de ses combats dans un terrain aussi
difficile et escarpé. Quand je pense qu'à notre époque on se tracasse pour un virus ! ! ! alors que ses héros ont laissés leurs vies pour notre liberté. Gardons en mémoire ces sacrifices
incroyables pour un pays qu'ils ne connaissaient même pas. Quelle leçon de courage.


Claude Timmermans 19/04/2010 19:22



Tout est dans ton commentaire .......merçi pour eux


Amitiés Claude



Présentation

  • : Remember 1944, le blog de Claude Timmermans
  • Remember 1944,   le blog de  Claude Timmermans
  • : le temps passe et la mémoire s'efface n'oublions jamais ....
  • Contact

Recherche

Pages

Bibliotheque