Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 11:30

A ce moment de notre correspondance , j'ai demandé à Cooper si elle a plus d'informations concernant les blessures que son père Willie a eues le 18 janvier 1945 ?

 

<<...........Voici une photo de l'attribution de la Purple Heart de papa pour les blessures reçues le 18 janvier 1945 en Belgique .Sa médaille est encadrée et accrochée  avec les autres sur un mur chez moi .Je ne sais pas l'étendue de ses blessures ou comment c'est arrivé , il ne m'en a jamais parlé..........>>.

 

dad21                                                                                                                                  (C) Cooper B M & C Tim

 

purple heart

 

Je lui pose alors cette question , qui je m'en doute ne sera pas facile pour elle .

Cooper , votre père a t il été psychologiquement affecté par cette période difficile de sa vie ?

 

<<........j'ai essayé de vous envoyer les informations que vous souhaitez , mais concernant cette question , cela va être un problème pour moi d'y répondre . Je le ferai , mais je préfère attendre un peu , mon père a été blessé et marqué à vie par la guerre . j'ai difficile d'en parler pour l'instant  , merci d'attendre..........>>

 

je n'insisterais pas ......................

 

Cooper qu'a fait votre père après son retour ?

 

 

<<.........Voici le document " Séparation Qualification Record " il date du 4 janvier 1946.  Mon père ne restera pas longtemps hors de l'armée , il rempilera très vite . A cette période c'était très difficile de trouver un emploi et il décida de revenir en arrière et de faire carrière dans l'armée ......>>.

 

dad25.jpg

 

                                                                                                                                  (c) Cooper B M & C.Tim

 

<<............ Après son retour à la maison , il me semble que papa était dans les réserves ? je pense que c'est ce que le document ci-dessous montre . .......>>.

 

dad20.jpg

                                                                                                                                (c) Cooper B M & C.Tim

 

<<.................Il me semble qu'il a " tiré "  18 mois à partir du 29 Janvier 1947 jusqu'au 31 Juillet 1948  à l'académie de la police militaire de Carlisle en Pennsylvanie .Le 13 Fevrier 1947 il a été nommé Caporal ........>>.

 

A t-il obtenu une autre qualification ?

 

<<.........Oui , tireur d'élite ( Marksman Carbine ) . Il a de nouveau appelé son bras " la différence " . Mon père gardera toute sa vie une arme dissimulée .......>>.

 

Cooper , connaissez vous la signification de la " Différence " ?

 

<<......... Oui , un jour je lui ai demandé ce que ce mot signifiait exactement et il m'a répondu " c'est simple , c'est la différence entre moi et l'autre gars " ..........>>.

 

Voici quelques photos de cette période   (c) Cooper B M

 

dad10.jpg     dad11.jpg

 

Cooper ,nous voici en juillet 1948  une date importante dans la vie de votre père ?

 

<<............Mon père Willie quitte l'armée exactement le 21 juillet 1948 (voir document plus haut ) . Le document a été fait à Ft Eusitis, en Virginie . Ft Eusitis est situé  près de la côte Est de la Virgine non loin des plages . c'est à cette époque qu'il a rencontré ma mère Miss Garnelle Miller .Elle vivait dans cette région , elles et ses copines allaient à des danses organisées au fort dans l'espoir de rencontrer de bons gars en uniforme  .............>>.

 

Elle y rencontrera votre père ?

 

<<...........Oui , pourtant nombres de soldats étaient connus pour être des " hommes à femmes "  et je pense que mon père en faisait partie . Quoi qu'il en soit , mon père était  j'en suis sûre un peu arrogant à cette époque . Il était soldat , une race spéciale, mon père symbolisait le parfait parachutiste , petit ,nerveux et il avait l'endurance d'une mule . A sa décharge , il a grandi en combattant pour se défendre contre les garçons plus grands . je pense que beaucoup d'hommes comme mon père voulaient devenir parachutistes pour prouver aux autres qu'ils étaient forts. Ma mère a vu le bon côté de mon père et a pensé qu'elle pourrait le changer , ce qui n'est jamais vraiment arrivé .Mon père à beaucoup appris pendant la guerre, notamment à boire, c'était son gros défaut .....>>.

 

Votre père retourne à Richmond en Virginie ?

 

<<........il retourne en effet en Virginie , où sa famille à vécu et travaille comme opérateur de machine à cigarettes à l'Américan Tobacco Company ( Philip Morris). Beaucoup d'hommes revenus de la guerre sont allés au collège, mon père qui avait quitté l'école en 8eme année pour aider sa mère  décide de retourner travailler a l'usine .En septembre 1948 deux mois après sa démobilisation sa mère est décédée , ce fut très difficile pour lui et il décida de retourner à l'armée et d'y faire carriere .......>>.

 

Quelques mois passent nous le retrouvons en juillet 1949 ?

 

<<........le 13 juillet 1949 il s'est enrôlé dans le PR 2321th ASU, à Richmond en Virginie pour une période de trois ans .Il sera stationné à Fort Lee en Virginie et là commencera  une relation plus sérieuse avec ma mère . En septembre 1949 il est à Fort Belvoir toujours en Virginie pour suivre une formation de six semaines comme Spécialist démolotion Sch.......... >>.

 

dad22.jpg

 

 

Nous voici début novembre 1949 , un tournant dans la vie de vos parents ?

 

<<........Mon père et ma mère se marient le 5 novembre 1949 (voir document ci-dessous) .

Peu de temps après mon père est envoyé en Alaska et ma mère de son côté trouve peu a peu ses marques comme épouse de militaire et espère le rejoindre  le plus vite possible. Mon père pense qu'enfin la guerre est derrière lui , il vient de se marier et est de retour dans l'armée. Ensemble ils voient leur avenir d'un bon oeil ......>>.

 

 momswedding.jpg

 

Cooper , la malchance ratrappera très vite votre père ?

 

<<.......Oui , le 4 Juillet 1950, il apprend que sa soeur, Marie, sa préférée est décédée dans un terrible accident de voiture . c'est le début de la fin pour papa , quelques mois après cette douloureuse épreuve il quittera l'armée définitivement .......>> .

 

 

Merci Cooper ...............à suivre

 

In mémory of PFC Willie Clarence Cooper .

 

 

(c) Claude Timmermans

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Timmermans - dans temoignages
commenter cet article

commentaires

Marie du 14.000 Caen 12/11/2015 18:56

Merci pour ce partage respect à Monsieur votre père , le suivi de ces soldats n'étaient pas la priorité de l'époque et bien souvent c'était un retour d'hommes traumatisés de se trouver vivant après la guerre.
Merci Claude de partager avec nous cette histoire , votre blog est très enrichissant en émotion et en respect envers ces hommes , bravo!
Marie

Claude TIMMERMANS 12/11/2015 20:34

Merci Marie , votre commentaire me fait énormément plaisir .

Pascal du 38. 06/05/2012 02:49

Merci de nous raconter la suite de l'histoire de cet homme qui eut un destin hors du commun. Après avoir endurer les horreurs de la guerre, le retour à la vie civile ne doit pas être facile, il à
laissé sa jeunesse sur le front et perdu bon nombre de ses camarades, ces blessures ne se referment jamais. Respect pour lui . A bientôt

Claude Timmermans 06/05/2012 08:03



Merci Pascal



roger 30/04/2012 13:09

Mon très cher ami Claude tu n'as pas à t'excuser d'un retard quelconque je me doute de la difficulté de retrouver des vrais personnages et de leur faire raconter même s'il "ne sont que les enfants"
des souvenirs pénibles et douloureux. Oui douloureux car quand on as vus souffir ses parents il en reste toujours des souvenirs douloureux. Et j sais combien à été dur de faire semblant d'oublier
et de construire une famille en ces temps tragiques

Concernant le "personnage" ce soladat émérite s'il en es moi je le comprends parfaitement.
J’ai relu à pusieurs reprises les 3 épisodes précédents et je me suis comment dire « mis à sa place » et j’en suis arrivé a la conclusion que cet homme avait un cœur en Or. Certes il as tué, certes
il étais hargneux, mais comment faire autrement quand le seul choix est « c’est lui ou moi « Comment oublier les tortures, les sacrifices d’une gueurre a 20 heures de vol de son « cocon familial».
Comment oublier une jeunesse perdue et un manque d’amour et de tendresse ?
Plusieurs fois je me suis demandé . Comment réagirais les jeunes d’aujourd’hui dans la même situation ?
Bref, moi cet homme je l’apprécie, je l’aime et je le respecte pour la liberté qu’il m’as offerte au détriment de ses souffrances et de ses peines et sans pouvoir le lui dire les yeux dans les yeux
je lui dis. Merci à toi de pouvoir être libre et heureux grâce a toi, repose en paix et crois moi je penserais souvent à toi.
Et merci à toi Claude de nous permettre de revivre ses moments grâce à toi et à ta passion. Roger

Claude Timmermans 02/05/2012 21:39



Un très grand merci pour ce commentaire Roger , il me fait un énorme plaisir .


 



Présentation

  • : Remember 1944, le blog de Claude Timmermans
  • Remember 1944,   le blog de  Claude Timmermans
  • : le temps passe et la mémoire s'efface n'oublions jamais ....
  • Contact

Recherche

Pages

Bibliotheque