Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 00:00

En guise de conclusion de l'histoire de Willie Clarence Cooper , nous allons maintenant connaître le ressenti d'une enfant de vétéran .

Parlons un peu de vous Cooper, quels sont vos sentiments vis à vis de votre père willie ?

<<.......Je pense que je suis une bonne personne , j'ai été élevée par un vétéran. La guerre, je suis certaine a fait de mon père une personne différente de celle qu'il aurait été en temps normal. Il aurait aimé notre pays, mais peut être en étant moins patriote. Il m'a appris le patriotisme différemment, j'ai un souvenir très fort de sa première leçon de patriotisme à mon égard. J'avais 4 ans, mes parents m'ont emmené à un défilé de Noël, mon premier défilé, il faisait très froid et je me suis assise, blottie sur le trottoir sous une couverture entre les pieds de mon père. il y avait d'autres petits enfants assis à côté de moi et nous regardions fascinés. Soudain, mon père se pencha et m'a attrapée par le col de ma robe pour me relever, puis il a doucement poussé mon épaule pour me laisser rasseoir. il recommencera cela plusieurs fois pendant le défilé. A la fin de ce dernier et alors que nous retournions vers la maison, il m'a demandé si j'avais aimé ? Je lui ai répondu que oui tout en lui demandant pourquoi il m'avait tirée très souvent vers le haut, Il m'a répondu " que je ne devais jamais être assise quand notre drapeau passe près de nous". Je lui ai alors demandé, pourquoi les autres enfants ne se sont pas levés , il m'a répondu " parce que leur père ne ressentent pas le drapeau comme moi je le ressens et parce que tu es ma fille, tu vas apprendre à l'aimer autant que moi ". Ce fut ma premiere leçon de patriotisme..............>>.

Y en eu t'il encore beaucoup après ?

<<...............oui, aux fils des ans avec papa, j'ai appris beaucoup de choses que je n'aurais peut être pas vécues si il n'avait pas servi pendant la Seconde Guerre Mondiale. J'aime mon pays, certainement en raison de son histoire, mais surtout parce que je suis fière de ce que mon père a fait pour notre pays. En tant qu'enfant d'ancien combattant, j'ai appris à honorer et à respecter chaque personne en uniforme. j'ai appris la compassion et l'humilité. Papa m'emmenait souvent à l'hôpital des vétérans quand il allait rendre visite aux soldats hospitalisés. j'etais enfant, mais comment ne pas être marquée par des hommes à qui il manque un bras ou une jambe ou qui se déplacent en fauteuil roulant. Après chaque visite , mon père m'expliquait ce qu'il leur était arrivé. Je sais maintenant combien il est important de s'adresser à tout homme en uniforme et de leur dire " merci pour votre service , monsieur " surtout si il est coiffé d'une casquette qui indique qu'il est un vétéran. J'ai appris le vrai sens de notre Memorial Day et de la journée des anciens combattants , journée très importante pour moi. Pour terminer j'ai appris à afficher correctement notre drapeau et la façon correcte de le replier.............>>.

Je sens un très grand respect de votre part envers votre père Willie ?

<<.........Oui , j'ai vu la douleur et la souffrance personnelle de mon père, j'ai vu les larmes dans ses yeux quand il se souvenait. J'ai aussi vu la fierté qu'il avait de porter sa casquette , sa boucle de ceinture avec ses ailes de saut, et surtout sa "grande taille" quand il se tenait au debout pour notre hymne national......>>.

Je pense qu'il a reussi votre éducation ?

<<.........Oui, Claude je sais que je suis une meilleure personne parce que mon père était un vétéran . Les leçons qu'il m'a apprises, je les ai enseignées à mes fils et j'aurai réussi à être un bonne mère si mes fils en font de même avec leurs enfants.....>>.

Cooper, tout au long de notre correspondance j'ai ressenti chez vous beaucoup d'amour et de respect pour votre père ?

<<.........Mon père est mon héros et je chérirai les choses qu'il m'a inculquées tant que je vivrai . J'ai hâte d'être le jour où je pourrais dire que je ressens le drapeau Américain comme lui l'a ressenti tout au long de sa vie......>>.

Cooper, avant de conclure avez vous des documents ou autres que vous aimeriez voir apparaitre dans le recit de sa vie?

<<......oui, deux ou trois choses , pour commencer voici la photo de la médaille et le document y afférant que j'ai reçue à titre posthume pour mon père , j'en suis très fiere....

albums-4-1422.JPG

Dad-b.jpg

 

.....J'aimerais ensuite que ce poème figure dans le récit de sa vie , je ne sais pas qui est l'auteur  de ces mots mais je les aimes......>>. 

Ce poème a été lu à ses funérailles .........

Dansant bas et volant haut,

Les moteurs tonnant dans le ciel.

Soutenu par le souffle et le vent,

Exaspérant les démons en hurlant et chantant.

Et avec comme résultat, nous devrions tomber

Avec une poignée de soie et Dieu, c’est tout.

 

Une petite lumière rouge brille à la porte,

Jetant des petites flaques rouges sur le sol métallique.

Au-delà il y a l’espace, très noir et épais….vous sortant du sommeil en criant !

Et avec comme résultat, nous devons tomber,

Avec une poignée de soie et Dieu, c’est tout.

 

Mais nos cœurs battent fort pour le pays que nous aimons

Et notre courage vient de celui d’en haut

Quand en dessous des nuages avec nos armes d’enfer,

Nous descendons pour venger nos frères qui sont tombés.

Donc tout ce dont nous avons besoin…..quand nous serons appelé…

C’est une poignée de soie…et Dieu…c’est tout.

 

 Cooper toute histoire a une fin , je vous laisse la conclusion .........

<<......Je vous suis reconnaissante de m'avoir offert cette opportunité. Je suis heureuse et honorée que quelqu'un de l'autre côté de l'océan parle de mon père, il serait honoré aussi . Merci de garder ses souvenirs et  ceux de tous les autres anciens combattants...vivants. J'espère que vous aurez appris à connaitre un peu plus mon père, il était un homme bon, vous auriez eu sa chemise , il était un homme fier qui ne demandait rien. Il était un homme troublé par de nombreux démons mais..........................Je l'aime de tout mon coeur.....>>

Cooper

Merci Cooper , merci de m'avoir accordé votre confiance ,j'espère sincèrement avoir repondu à vos attentes Claude .

dad11

 

In memory of PFC Willie Clarence Cooper

 

 

Je tiens à remercier Mme Mathilde Schmetz , Mr Gilbert Stevenot et Mr Willy Lejeune qui à certains moments m'ont apporté leurs aides précieuses pour la traduction de toute la correspondance échangée entre Cooper et moi .

 

(C) Claude Timmermans , Cooper Beverley Meise ( textes et photos )



 




 


 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Remember 1944, le blog de Claude Timmermans
  • : le temps passe et la mémoire s'efface n'oublions jamais ....
  • Contact

Recherche

Pages

Bibliotheque