Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 11:08

Catherine nous nous étions quittés, au moment ou tu suggérais à l'avocate de se remettre au boulot ?

<<.....Elle est effectivement repartie en chasse, et cette chasse fût de courte durée, il lui a suffi d'insister auprès des pompes funèbres pour apprendre que les cendres de mon père y étaient depuis la crémation, le 16 Avril 2005. La Famille R... était chargée des obsèques.

La représentante de cette famille était Gloria, une petite-nièce de mon père qui , parait-il, considérait le père de Gloria comme son fils.

Je l'avais rencontrée lors de mon premier voyage à Chicago. extrêmement affectueuse avec moi, elle m'avait écrit ensuite des mails très touchants, m'informant même qu'un héritage à mon profit aurait été détourné par ma cousine Marilyn. Et brutalement, plus rien. Lors de mon second séjour à Chicago je n'ai pu l'a rencontrer.

Après les obsèques de ma cousine Marilyn, je lui avais demandé de me dire à présent où était la sépulture de mon père, question toujours restée sans réponse de sa part....>>.

Catherine tu décides alors de lui envoyer le mail de l'avocate ?

<<...Oui, et moins d'une demi heure plus tard, j'ai une réponse de sa part, me disant qu'elle est très "étonnée". Elle était à la cérémonie des obsèques, mais ne savait pas qu'elle en était chargée. Elle allait immédiatement faire le nécessaire, elle aimait tant l'oncle Bud....>>.

Catherine tu passes de l'ombre à la lumière en un instant ?

<<...Oui, moi la cousine de "Paris, France" que l'on expulsait avec le silence devint soudain un personnage illustre et les mails de Gloria se mirent à tomber comme la pluie d'une onde tropicale, m'informant à la minute près, de chacune de ses démarches en direction des pompes funèbres.

Au départ, elle me propose de commander une plaque que l'armée" paierait" et de transférer les cendres au cimetière militaire.

La perspective de retourner à Chicago ne m'enchantait pas, voulant éviter les cousines hypocrites qui viendraient pleurer " leur cher oncle Bud". Que serait il advenu des cendres de mon père si je n'étais pas intervenue?

Comment ces gens-là avaient ils traité mon père de son vivant ?

Il y a aussi mes enfants, ils sont avec moi les seuls descendants de cet homme dont ils n'avaient qu'une notion abstraite" le père inconnu de maman", bien qu'ayant quelques caractéristiques physiques rappelant l'Afrique, ou les pays " du soleil". On peut savoir d'où l'on vient, certes, mais autre chose est de concrétiser cette notion par un contact physique, réel....>>.

Quel sera ton choix ?

<<.....j'ai tout simplement demandé a recevoir les cendres de mon père. L'avocate m'y a encouragée, beaucoup d'Américains renvoient les cendres a des proches en Europe par colis postal  pour éviter les longueurs administratives.

Comme d'habitude, Kimsue et Rebecca ont levé les obstacles matériels. L'expédition s'avérant trop chère pour ma cousine Gloria, Kimsue lui a envoyé 50 $ par courrier.Quelques jours plus tard, les cendres arrivaient chez moi, à Paris, dans leur sac plastique d'origine, avec le certificat de crémation...>>.

Catherine sans vouloir être trop curieux, ou sont elles a présent ?

<<....Deux semaines plus tard, nous avons organisé un petit séjour en Normandie tous les trois, Marion, Nicolas et moi. Au passage, nous sommes allés déposer des cendres au cimetière de Caudebec sur la tombe de ma mère. Puis nous sommes partis vers Courseulles, en Normandie, par où mon père serait arrivé.

C'était une très belle journée, la marée était basse, nous avons donc marché assez loin pour êtres isolés, et là, nous avons dispersé les cendres sur la plage.

La fin de l'histoire de la recherche de mon père a eu lieu le 21 Juillet 2009....>>.

Catherine, la fille de Bud.

En mémoire à Thomas E May.

FIN

 

Je remercie Catherine Desjardins pour la confiance qu'elle ma accordée.

j'ai eu l'honneur d'apporter ma modeste contribution pendant les recherches de Catherine, elle sait que depuis 2009 lors de nos séjours à Courseulles avec mon épouse il y a le rituel du " papa de Catherine".

 

 

 

 

 

Catherine , Normande et fille de GI ....Courseulles-sur-mer ( fin)

©Claude Timmermans

Repost 0
Published by Claude Timmermans - dans temoignages
commenter cet article

Présentation

  • : Remember 1944, le blog de Claude Timmermans
  • Remember 1944,   le blog de  Claude Timmermans
  • : le temps passe et la mémoire s'efface n'oublions jamais ....
  • Contact

Recherche

Pages

Bibliotheque