Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 16:50

Je vais essayer de vous présenter un haut lieu de mémoire, l'endroit où reposent des milliers de soldats morts pour notre liberté .

Le site Houdel-Vogelsang avant septembre 1944
---------------------------------------------------------
Avant 1944 le site était une vaste étendue de prairies, l'accès au site se faisait via un chemin parallèle à la "Route du Mémorial" actuelle. La vue sur le pays de Herve que l'on avait depuis le promontoire du Houdel (nom de la ferme qui existait en face du chemin) était majestueuse et joua un rôle très important dans le choix du site .
Le site de Houdel-Vogelsang présentait une surface relativement plane, suffisamment vaste pour accueillir une nécropole.
Le site retenu était certes vaste mais la bataille d'Allemagne ne faisait que commencer, et on ne se doutait pas que la contre-offensive Von-Rundstedt allait marquer l'hiver 1944-1945.

Le cimetière provisoire (1944-1949)
-----------------------------------------

L'après-midi du 17 septembre 1944, des militaires  U.S  demandèrent à pouvoir installer leur bureau provisoire dans la maison de la famille PUTTERS à Vogelsang. Celle-ci leur permettra d'occuper la salle-à-manger, ils y resteront jusqu'en février 1945.
Ensuite, les prairies de Mr DUESBERG furent réquisitionnées et le cimetière provisoire fut créé officiellement le 28 septembre 1944.
Dès les premiers jours de la bataille d'Aix-La-Chapelle (septembre 44) un nombre impressionnant de dépouilles furent amenées à Vogelsang, le triste convoi durera de septembre 1944 à l'hiver 1944-1945 suite au déclenchement de la contre-offensive allemande
Pour information, il y avait deux cimetières  placés côte-à côte, un Allemand et un Américain .
Le cimetière allemand (10.600 corps) sera désaffecté en 1946 et les dépouilles acheminées vers Lommel, le transfert sera terminé en 1947.
Le cimetière provisoire américain était plus vaste que l'actuel, il y avait 16.500  sépultures, toutes ornées d'une croix en chêne peinte en blanc et au dos de laquelle était inscrit le numéro de matricule du soldat inhumé.
De 1948 à 1949 suite à la réorganisation des cimetières américains en Europe, il y aura de nombreux corps rapatriés à la demande des familles. Des corps seront amenés des cimetières de Foy et Fosses-La-Ville qui avaient été quant à eux supprimés après la réorganisation.

Le cimetière permanent
----------------------------

Pour mener à bien les opérations au cimetière, à partir de 1948, l'armée américaine puis début 1949 l'A.B.M.C. (Américan Battle Monuments Commission ), eurent recours à des embaumeurs professionnels et environ 130 ouvriers de la région, puis, lorsque les travaux prirent une grande ampleur, à environ 300 chômeurs provenant du centre du pays dont un grand nombre de dockers en chômage.
Les corps réinhumés appartiennent à la 1ère Division US mais aussi à la 2ème Division d'infanterie, la 4ème, la 5ème, la 9ème, la 28ème et la 83ème, les 29ème et 30ème, la 35ème qui combattit à " Omaha Beach " en Normandie, la 70ème, la 78ème et la 79ème, les 26ème, 75ème, 87ème et 4ème Divisions blindées qui portèrent secours à la 101ème encerclée dans Bastogne, les 84ème, 95ème, 100ème, 102ème, 104ème et 106ème Divisions, la 7ème Division blindée, les 89ème, 90ème et 94ème Divisions d'infanterie et les 5ème, 6ème, 8ème, 11ème et 12ème Divisions blindées .
Il y a aussi dans ce cimetière des héros de la 2ème Division Blindée du Général PATTON, de la 3ème Division blindée , de la 7éme Armée qui délivra Liège, de la 9ème Division blindée Phantom et de la 82ème Division aéroportée qui lutta avec la 101ème pour briser l'encerclement de Bastogne. Il y a aussi quelques aviateurs.
Parmi eux, on retrouve 32 fois deux frères, et une fois trois frères, qui reposent chaque fois côte à côte. 94 stèles ne comportent pas de nom car il n'a pas été possible d'identifier les corps
.
Il y a 7989 soldats qui reposent aujourd'hui à Vogelsang, dont 6400 inhumés dans le cimetière provisoire qui furent réinhumés .


Le Cimetière aujourd'hui ....... la visite
-------------------------------------------

Le cimetière tel que nous le connaissons  a été inauguré le 9 juillet 1960 soit 12 ans et 1 mois après la première réinhumation.
Ce furent les architectes Holabird, Root, Burgee et l'architecte-paysagiste Franz Lipp, tous de Chicago qui conçurent le cimetière et le mausolée
.
Des votre arrivée au cimetière en venant d'Aubel, vous remarquez sur votre droite le belvédère donnant sur le pays de Herve avec un magnifique panorama.

photo prise  fin de journée le 28 decembre 2008 .
En face de vous, côté cimetière se dresse le mausolée, composé de douze paires de piliers ou sont gravés le nom de 450 soldats disparus dont les corps ne furent jamais retrouvés ou identifiés, ainsi que le sceau de chaque état et territoires des Etas-unis.

vue de face (photo W.Lejeune)

vue du belvédère depuis le cimetière 
A droite du mausolée, la salle-musée accueille les visiteurs avec de vastes cartes murales détaillant les différentes offensives des alliés dans la reconquête de l'Europe.

Outre les informations sur le cimetière dont peuvent disposer les visiteurs, il leur est loisible d'y signer le registre.
A gauche du mausolée, il y a la chapelle ouverte aux différents cultes auxquels appartenaient les soldats et officiers enterrés ici.

photo de W.Lejeune
Le cimetière est divisé en 8 carrés identifiés par une lettre A-H, chaque carré est séparé par des bandes gazonnées tandis que l'allée centrale, également gazonnée sépare deux chemins parallèles qui mènent vers le mur du fond où se dresse l'un des deux mâts porte-drapeau.

Les rangées de stèles en marbre sont légèrement curvilignes, le sous-sol du cimetière est truffé, toutes les 5 croix, de pieux de 2 m de profondeur sur lesquels sont fixées des voûtes en éventail munies de goujons de bronze.



stèle d'Alexander Wilkerson que j'ai l'honneur de parrainer.

stèle de Leo R Rudy que j'ai l'honneur de parrainer 
En face des carrés de tombes s'élève sur une colonne un Archange de bronze faisant don d'une branche de laurier au Héros Mort pour lequel il implore le Tout-Puissant.


en mémoire aux 7.989 de nos libérateurs........................................,

Voici donc terminés l'historique et la visite du cimetière d'Henri-Chapelle, je tiens à remercier Messieurs A Stassen et Hubert Bindels du site
http://www.trois-frontieres.be  grâce à qui j'ai, avec leur aimable autorisation, réalisé cet article .
Je remercie également Mr W. Lejeune qui m'a autorisé à publier ses photos.




A suivre..........




















Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Remember 1944, le blog de Claude Timmermans
  • : le temps passe et la mémoire s'efface n'oublions jamais ....
  • Contact

Recherche

Pages

Bibliotheque